PRESENTATION

facade

Le Scare est le syndicat des salles indépendantes et Art & Essai, il regroupe 380 cinémas.

Il a pour objet la défense des intérêts des salles Art & Essai et indépendantes :

Auprès des partenaires professionnels et institutionnels
– instances de tutelle : CNC, Médiateur du cinéma,
– collectivités locales : départementales, régionales,
– distributeurs,
– Autres organisations professionnelles du cinéma.

Parmi l’ensemble des salles de cinéma
Le SCARE est l’un des principaux syndicats nationaux de salles de cinéma composant la Fédération Nationale des Cinémas Français. À ce titre, il siège au bureau et au Conseil Fédéral de la FNCF ainsi que dans plusieurs de ses Commissions : Petite Exploitation, Moyenne Exploitation, Grande Exploitation, Education à l’Image, Questions sociales et Commission Art et Essai. Le SCARE prend ainsi part à l’ensemble des décisions de la FNCF concernant l’exploitation et ses relations avec ses partenaires.

Le syndicat renseigne ses adhérents sur toutes les questions relatives au secteur. Il accompagne les salles et les assiste dans les démarches auprès des pouvoirs publics, des collectivités locales, auprès du Médiateur du cinéma, dans leurs relations avec la concurrence ou avec leurs partenaires professionnels.

Le SCARE mène un certain nombre d’actions dans les domaines suivants:

Création du GROUPE DU LOUXOR : groupe de travail qui réunit exploitation et distributeurs autour des enjeux de la programmation.

Organisation de l’ATELIER DES SORTIES en collaboration avec DIRECT. Ce rendez-vous régulier propose un dialogue distributeur/exploitant autour des stratégies de sortie de films à venir.

Origine

Le SCARE s’est constitué en 1961, à une époque où certains exploitants se reconnaissaient dans des pratiques et une envie communes de révéler de nouveaux talents, une volonté d’exposer et d’accompagner les films de manière indépendante, un esprit novateur et libre.

Alors que la plupart des syndicats de salles étaient des syndicats régionaux, il est apparu nécessaire de créer un syndicat transversal afin de défendre les intérêts des salles Art & Essai dans leurs spécificités.